En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

Le recyclage avant le recyclage

Réutiliser pour ne pas consommer inutilement des ressources

Marmottons > Environnement > Recyclage > Seconde vie

Envoyer ses déchets au recyclage, c'est assez facile de nos jours, pour peu qu'on s'en donne la peine... Mais on oublie bien souvent qu'il est possible de donner une seconde vie à certains produits manufacturés qui nous entourent avant même de les envoyer dans une déchetterie.

Les personnes assez âgées pour avoir connu la privation et la pénurie, par exemple durant la guerre, savent ce que veut dire « ré-utiliser », « recycler »...

Mais les choses ont bien changées depuis (et heureusement, d'une certaine façon! ): avec l'essor du plastique dans les années 60-70, non seulement on nous a appris à « consommer puis jeter » à tour de bras, mais on nous a même appris de façon plus insidieuse à dédaigner le fait de « ré-utiliser » les choses: les personnes qui ré-utilisent ceci ou cela sont souvent regardées de haut et méprisées: seuls les « pauvres » qui n'ont pas les moyens d'acheter puis de jeter et doivent avoir recours au système D qui repose bien souvent sur la ré-utilisation de produits manufacturés!

Notre époque est marquée par la montée en puissance (quoi que lente et anémique) de la prise de conscience que nos ressources ne sont pas inépuisables... et les mentalités évoluent donc petit à petit... mais pas tant que ça en fait.

Ainsi, en y regardant de plus prêt, le message véhiculé par les autorités depuis 5 ou 10 ans consiste à nous faire comprendre qu'il est important de recycler, mais ce qui est mis en valeur, c'est en fait le tri sélectif: on nous encourage à jeter intelligemment, à « jeter en triant », mais pas particulièrement à « jeter moins » ni à donner une « seconde vie » aux produits de tous les jours.

Et c'est bien dommage, car le premier des recyclages, avant même de partir au « recyclage », c'est de ré-employer les objets qui nous entourent, après que leur but initial ait été accompli.

Un petit exemple tout simple...: Vous mangez de la confiture? Et vous mettez consciencieusement votre pot de confiture dans la poubelle à verre? C'est un bon réflexe, en effet (Et 1 bon point, 1! )... Mais pour notre part, comme nous avons l'habitude de faire nos propres confitures, nous ne jetons les pots de confiture dans la poubelle à verre que lorsque les bocaux sont fêlés ou cassés, c'est-à-dire inutilisables pour faire nos confitures.

Bon, vous allez me dire que c'est très particulier comme exemple... Mais il n'empêche que j'ai déjà vu des gens acheter des pots à confiture (vides) en grande surfaces pour faire leurs confitures... alors qu'il est très probable que ces même personnes jettent leurs pots vides après utilisation (sinon, elles n'en achèteraient pas, hein!).

Autre exemple: et si je vous dis qu'on a utilisé une ramette de papier en... presque 5 ans? Et pourtant, on imprime, on fait des listes de courses, on prend des notes,... comme tout le monde, mais pour les choses qui ne sont pas vraiment essentielles, on utilise de préférence de vieilles enveloppes, des tracts politiques (On en reçoit à chaque élection), etc.

Voici donc quelques autres exemple de choses que nous pourrions « tout bêtement » mettre dans un bac de tri sélectif, mais auxquelles nous préférons donner une seconde vie auparavant...

  • Les emballages de glaces et de sorbets

    Les glaces et sorbets sont souvent vendus dans des boites en plastique de 1 litre qui peuvent être refermées... Il serait bien dommage de ne pas les ré-utiliser avant de les jeter dans la poubelle à plastiques

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Marmottons: Vivre simplement... mais vivre bien!

Informations légales | Haut