En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.AccepterEn savoir plus

Gâteau roulé

Recette du gâteau roulé à la confiture de fraise

Marmottons > Gâteaux > Gâteau roulé

Tout comme le far breton, le gâteau roulé est un dessert assez léger car sa pâte ne contient pas de beurre!

Sa réalisation ne présente pas de difficulté majeure, mais il faut bien préparer ses ustensiles à l'avance pour ne pas être pris de court au moment du démoulage et du roulage du gâteau, qui sont les phases délicates.

Ingrédients:

  • 4 gros œufs, ou 5 petits (soit 175 g de blanc et 75 g de jaune)
  • 140 g de sucre
  • 90 g de farine T55
  • 50 g de maïzena
  • 5 g de levure chimique (1/2 sachet)
  • 1 pincée de sel
  • 200 à 250 g de confiture

Choisissez une confiture sans gros morceaux de fruits, car ceux-ci risqueraient de poser problèmes lors du roulage du gâteau. Les confitures de fruits à petites baies, comme la framboise, la mûre, le sureau se prêtent particulièrement bien à la réalisation du gâteau roulé. Pour les amateurs de chocolat, le Nutella fait aussi l'affaire.

Vous aurez également besoin de papier sulfurisé (2 feuilles), de quelques grammes de beurre, d'un torchon sec et d'un torchon légèrement humidifié.
Réalisation :
Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).
Beurrez une feuille de papier sulfurisé de taille légèrement supérieure à celle de la plaque de votre four (une feuille de 35 cm sur 45 cm convient pour un four standard).
Cassez les œufs en séparant les jaunes des blancs.
Ajoutez une pincée de sel aux blancs et montez-les en neige bien ferme. Le test de la cuillère vous dira s'ils sont prêts. (Test de la cuillère : prélevez une cuillère à soupe de blanc d'œufs battus en neige. Retournez-la : si les blancs restent accrochés à la cuillère, c'est bon. S'ils se détachent, c'est que la neige n'est pas assez ferme, il faut alors continuer à battre).
Travaillez au fouet les jaunes avec le sucre : le mélange blanchit (une à deux minutes suffisent pour cela), puis versez-y en pluie farine, maïzena et levure. Vous obtiendrez une pâte assez épaisse. Ajoutez une première cuillerée de blanc d'œufs pour la rendre plus fluide.
Ensuite incorporez progressivement à la spatule le reste des blancs en veillant bien à ne pas les « casser ». Vous obtenez alors une pâte très légère et mousseuse.
Versez-la sans attendre sur la feuille de papier sulfurisé. Si nécessaire, étalez un peu à la spatule pour que la pâte soit uniformément répartie sur la plaque.
Enfournez la plaque. La cuisson dure environ 15 minutes.

Pendant la cuisson, préparez une autre feuille de papier sulfurisé (non beurré) et humidifiez légèrement un torchon.
Surveillez bien les dernières minutes de la cuisson, car il faut retirer le gâteau ni trop tôt ni trop tard. Le gâteau est cuit lorsque les bords deviennent très légèrement bruns (la face supérieure du gâteau est encore blanche) et se détachent facilement de la feuille de papier sulfurisé. C'est le point délicat : car si le gâteau est trop cuit au moment ou vous le sortez, il sera trop solide et ne se roulera pas facilement (vous pourrez tout de même le manger, mais comme un gâteau normal); s'il n'est pas assez cuit, il sera trop liquide et se détruira au démoulage.

Sortez la plaque du four. Posez sur le gâteau la deuxième feuille de papier sulfurisé (non beurré) puis le torchon sec et par exemple la grille du four (ou un plateau de dimensions équivalentes).
Saisissez l'ensemble (attention à ne pas vous brûler à la plaque) et retournez-le tout d'un mouvement rapide.
Enlevez la plaque, retirez doucement le papier beurré du gâteau : il doit se décoller facilement, et cette face du gâteau (qui sera la face visible, une fois le gâteau roulé) doit être d'un brun très clair.
Posez le torchon légèrement humidifié sur le gâteau remettez la plaque par-dessus.
Retournez à nouveau le tout d'un mouvement rapide.
Enlevez ce qui recouvre le gâteau (grille ou plateau et feuille de papier).
Tartinez-le rapidement de la garniture de votre choix (confiture, nutella, préparation de chocolat fondu…) puis roulez le gâteau en vous aidant du torchon humidifié sur lequel il repose. Une fois que le gâteau a pris sa forme de gros cigare, emballez le tout bien serré dans le torchon humidifié et mettez-le au frais.

Laissez-le reposer quelques heures, pendant ce temps le gâteau s'imbibe doucement de se garniture, et ne sèche pas grâce au torchon.

Pour la présentation, coupez les deux extrémités du gâteau, disposez-le sur un plat ou une grande assiette. Vous pouvez le saupoudrer de sucre glace si vous aimez (nous préférons éviter cet artifice..). Découpez en tranches et régalez-vous!

Si votre gâteau n'était pas dévoré immédiatement , gardez ce qu'il en reste dans le torchon humide pour éviter qu'il ne dessèche trop. Vous pouvez également, lorsque vous le servez, imbiber légèrement (hips) chaque tranche de quelques gouttes de rhum, ou de crème de mûres ou de cassis…

Gâteau roulé du 06.09.2009:

  • Pâte: Consistance parfaite, goût parfait, sucré comme il faut, cuisson parfaite; le roulage aurait dû être un peu plus serré
  • L'ensemble: un peu trop sucré, mais à cause de la confiture commerciale employée (60% sucre)

Vous avez apprécié? Partagez!  Plus...

Marmottons: Vivre simplement... mais vivre bien!

Informations légales | Haut